Dessiner en perspective

Points de fuite et lignes d’horizon

Vous avez toujours rêvé de savoir comment donner une touche 3D à vos illustrations ? C’est à cela que servent la technique du dessin en perspective et les points de fuite.

Découvrez comment cela fonctionne, ici :

L’architecte Kim Kanone vous a préparé un tutoriel pour dessiner pas à pas une maison dans le style d’une esquisse urbaine.

Vers le tutoriel


Théorie

L’œil et les rayons lumineux

Pourquoi un arbre à une distance de 10 mètres paraît-il plus petit qu’un arbre à seulement 5 mètres ? Pour expliquer ce phénomène, penchons-nous de plus près sur le fonctionnement de notre œil par le biais d’un simple schéma.

Nous percevons notre environnement par le biais de rayons lumineux qui parviennent à nos yeux. Ces rayons rencontrent toujours le même point dans nos yeux, y sont réfléchis puis projetés sur notre rétine. Les rayons lumineux émis par un arbre éloigné parviennent à l’œil avec un angle plus aigu que ceux d’un arbre situé à proximité. Apparaît alors sur la rétine une image inversée : un petit arbre et un grand arbre. Après que notre cerveau ait traité cette information, il retourne l’image pour la placer dans la bonne position et sait alors que l’un des deux arbres est plus éloigné.

Mais un dessin ne peut pas émettre des rayons lumineux sous différents angles jusqu’à nos yeux. Il est donc nécessaire de réaliser notre dessin tel qu’il est perçu après avoir été traité par l’œil.  C’est la fonction même du dessin en perspective.

Principes du dessin en perspective

Le dessin en perspective fait appel à trois éléments essentiels pour reproduire la perception de l’œil : ligne d’horizon, points de fuite et lignes de fuite.

La ligne d’horizon

Bien que la Terre soit ronde, la ligne d’horizon apparaît toujours comme une démarcation claire entre le ciel et la terre. Elle est généralement masquée par des arbres, des collines ou des maisons, et nous n'avons pas conscience de sa présence. C'est en regardant la mer que cette ligne apparaît à nouveau distinctement. La ligne d’horizon joue un rôle essentiel dans le dessin. Elle démarque le sol qui pour nous représente la base. Pour restituer la tridimensionnalité, nous devons toujours nous référer à cette base. 

La ligne d’horizon se trouve toujours à hauteur des yeux de celui ou celle qui contemple l’image. Mais comme la taille de l’observateur peut varier, il en va de même de la hauteur de la ligne d’horizon. Il existe trois types de perspective : la perspective aérienne, la perspective normale (selon notre propre point de vue) et la contre-plongée.

Points et lignes de fuite

Le point de fuite désigne l’intersection de toutes les lignes parallèles et se situe toujours sur la ligne d’horizon. Prenons pour exemple une route rectiligne. Imaginez une route de largeur constante qui s’étend au loin. Si vous la contemplez directement d’en haut, ses deux côtés constituent des lignes parallèles. Mais si vous vous placez sur cette route et regardez au loin, ces ceux lignes semblent se rejoindre.

Comme avec la ligne d’horizon, les points de fuite permettent différentes perspectives. Mais il est important de savoir que ces deux variantes peuvent être combinées ensemble.

La perspective à un point

Toutes les lignes de fuite rejoignent un point central. Les lignes horizontales et verticales demeurent cependant parallèles les unes aux autres.

La perspective à deux points

Dans la perspective à deux points, également appelée la « perspective du coin », deux points de fuite sont situés sur la ligne d’horizon. Elle est généralement utilisée lorsque l’observateur regarde le coin d’un objet. Ce coin divise l’image. Chaque partie située en deçà de ce coin rejoint son propre point de fuite.

Les perspectives des points de fuite peuvent être combinées avec les perspectives des lignes d’horizon. Dans notre exemple vous voyez les trois perspectives-lignes d’horizon combinées avec la perspective à deux points.

La perspective à trois points

Si vous souhaitez que la personne qui contemple votre dessin ait un sentiment de hauteur et de profondeur, vous pouvez ajouter un autre point de fuite. Toutes les lignes verticales rejoignent ce point. C’est un élargissement de la perspective à deux points.


Les perspectives dans la pratique

L’architecte Kim Kanone vous montre en prenant pour exemple une maison, des personnes et un paysage comment appliquer la théorie de la perspective à deux points dans la pratique.

Vous avez besoin du matériel suivant :


1ère étape : Lignes d’aide

Dessinez tout d’abord une ligne d’horizon. Au lieu de la positionner au milieu, comme vous le feriez avec une perspective normale, placez-la un peu plus bas.
Puis disposez deux points de fuite, à gauche et à droite, sur la ligne d’horizon.

2ème étape : Plan de la maison

Dans la perspective à deux points, l’observateur fixe le coin de la maison. Fixez d’une croix le bord inférieur de la maison et tracez deux lignes d’aide rejoignant les points de fuite. Ces lignes d’aide sont également appelées « lignes de fuite ».

Une ligne verticale représente l’arête de la maison située au premier plan. Tracez à partir de l’extrémité supérieure de cette arête deux nouvelles lignes de fuite vers les points de fuite.

À vous de définir maintenant la longueur des murs de la maison. Placez deux autres points sur la ligne de fuite. Dessinez des lignes verticales parallèles à partir de ces points. Lorsque tous les points sont reliés, vous avez la structure de base de votre maison.

3ème étape : Terrasse de toit

Pour rendre votre maison encore plus attractive, dessinez une terrasse de toit. Pour cela, fixez à nouveau un point sur l’arête de la maison et reliez-le aux points de fuite. En traçant des lignes verticales entre les lignes de fuite vous délimitez les murs.

4ème étape : Détails

La maison est terminée, il ne vous reste plus qu’à l’embellir en y ajoutant les détails. Commencez par dessiner les portes. Veillez à ce que le bord supérieur des portes soit situé sur des lignes de fuite. Puis ajoutez des arbres et des buissons vaguement esquissés.

Des hachures vous permettent de simuler des ombres et donnent du relief au dessin. Prenez pour cela des feutres fins avec différentes épaisseurs de trait. Les personnes sont uniquement représentées sous forme de silhouettes. Cette abstraction s’intègre au reste et représente une technique adaptée pour les débutants.

Voilà ! Le croquis urbain de votre maison et de son environnement est terminé.

Réalisez vos propres dessins en perspective et partagez-les sous le #tombowinspiration avec la communauté Tombow !

À propos de l’auteur

Kiyeon Kim

- Kim Kanone

Kiyeon Kim est architecte et dessinateur urbain. Depuis trois ans, il illustre sa vie en Allemagne par le biais d’esquisses urbaines. Sur ses chaînes YouTube et Instagram, il incite ses followers à réaliser leurs propres esquisses urbaines et donne de nombreux conseils.

Découvrez d'autres tutoriels sur l'illustration !